03 avril 2020

Covid-19 : la continuité des soins en santé auditive

Un peu plus de deux semaines après le début du confinement (le 17 mars), les différentes professions de santé se sont organisées pour assurer la continuité des soins, tout en garantissant la sécurité des patients et des professionnels. Audioprothésistes, ORL, orthophonistes… à chacun son protocole.

Par Bruno Scala & Ludivine Aubin-Karpinski
continuite

Un effectif restreint d’audioprothésistes

Au début du confinement, les Syndicats en audioprothèse avaient appelé à la fermeture des centres d’audioprothèse. Puis, ils avaient publié des recommandations pour assurer la continuité des soins des audioprothésistes souhaitant maintenir un service minimum pour les urgences. Le 3 avril, l’Unsaf, conjointement avec le CNA, a invité ces audioprothésistes à se signaler en remplissant un formulaire. « Après plus de 2 semaines de confinement, il est clair que le “déconfinement” n’est pas pour tout de suite », justifie l’Unsaf dans un communiqué.

Le syndicat a rappelé les conditions dans lesquelles cette continuité doit être pratiquée : nettoyages et pannes uniquement urgentes, et pour certaines situations uniquement (sur rendez-vous, pour le personnel soignant, les situations socialement invalidantes dans un contexte de vie sociale confinée, les surdités sévères et pédiatriques, les acouphènes invalidants…).

Avant de faire déplacer les patients, il est nécessaire d’évaluer l’urgence de la situation, a fortiori pour la patientèle à risques. « Il est primordial que l’appréciation du bénéfice/risque soit considérée par l’audioprothésiste traitant qui connaît le patient, insiste l’Unsaf. Recevoir les patients des confrères revient à engager sa responsabilité en faisant prendre des risques à des personnes que nous ne suivons pas et dont nous ne connaissons ni l’âge, ni l’état de santé. »

Les ORL en téléconsultation

Les médecins ORL ont d’ores et déjà organisé la continuité des soins. Le 30 mars, la Société française d’ORL (SFORL), le Conseil national professionnel (CNP) d’ORL et le Syndicat national d’ORL (SNORL) publiaient un récapitulatif du protocole de prise en charge à adopter en fonction du trouble. En plus de ce récapitulatif, les instances en ORL mettent régulièrement leurs recommandations à jour, et ces dernières sont accessibles sur leur site Internet.

sforl continuite

À noter qu’une très importante hausse des téléconsultations a été notée pour les ORL : de 22 téléconsultations par semaine en moyenne avant le confinement, 924 ont été enregistrées la semaine du 23 au 29 mars.

Les orthophonistes en télésoin

Un arrêté du ministère des Solidarités et de la Santé, publié le 26 mars, autorise la continuité des soins en orthophonie, sous forme de télésoin et sous certaines conditions. Ce dispositif est temporaire (jusqu'au 15 avril). C'est l'orthophoniste qui décide de la pertinence du recours à ce télésoin, qui doit être réalisé par vidéotransmission. De nombreux actes sont concernés par cette mesure, et notamment la « démutisation, rééducation ou conservation de la communication, du langage et de la parole dans les surdités appareillées ou non, y compris en cas d’implantation cochléaire ».

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris