07 Octobre 2021

Étude « Les seniors et leur santé après la crise sanitaire » Des seniors en bonne forme mais fragilisés par la pandémie

Source firme
Audika reseau d audioprothesistes

Prévention, vie professionnelle, santé physique & mentale, aisance vis-à-vis du numérique : la crise sanitaire a bouleversé le quotidien des seniors (personnes âgées de 50 ans et plus). A l’occasion de la Semaine Bleue, moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, Audika dévoile l’étude « Les seniors et leur santé après la crise sanitaire ». Réalisée par CSA Research pour Audika, elle décrypte leur nouveau rapport à la santé et brosse le portrait de 4 grandes catégories de seniors (les proactifs, les hédonistes, les fatalistes et les fragilisés).

Les grands enseignements

  • Si 68% des Français âgés de 50 ans et plus jugent positivement leur état de santé général, près de la moitié d’entre eux (48%) se considère comme étant « à risque ».
  • Près d’1 sur 5 (19%) a dû renoncer à des soins en raison de la situation sanitaire. Ce phénomène de renoncement aux soins touche notamment les aidants familiaux (28%), les personnes se sentant « à risque » (25%) et les 50-64 ans (23%).
  • Du point de vue de la relation avec les professionnels de santé, la crise sanitaire a fait émerger un sentiment de solitude face aux inquiétudes éventuelles liées à l’épidémie pour près d’un senior sur deux (49%). Ils sont également près de 4 sur 10 à avoir souffert d’un manque d’information de la part des professionnels de santé.
  • Sur l’audition, entre déni et défaut d’équipement : seulement 30% des personnes ayant des troubles de l’audition sont appareillés. Alors que l’audition diminue naturellement avec l’âge, 50% affirment ne pas ressentir le besoin d’un appareillage et 34% disent être habitués à gérer leurs difficultés auditives. Le déni de surdité est fort chez les seniors et constitue le premier frein à l’appareillage, loin devant le prix.

La crise sanitaire a marqué les seniors et a pesé sur leur moral

L’étude CSA Research pour Audika s’est intéressée au vécu de la crise sanitaire sur les corps et les esprits des seniors.

  • Concernant leur état physique, le constat est bon : 82% d’entre eux disent avoir bien vécu physiquement la crise sanitaire (26% vont même déclarer l’avoir très bien vécue).
  • En revanche, un point d’alerte se fait jour sur le vécu mental de la crise : si une large majorité déclare l’avoir bien vécue (71% et 18% disent l’avoir très bien vécu), certaines populations montrent des signes plutôt alarmants. Par exemple une femme sur trois juge avoir mal vécu la crise sanitaire du point de vue de sa santé mentale.

Une petite minorité des seniors déclare avoir été malade du Covid-19 (7%) mais les conséquences de l’épidémie sont plus larges ; ainsi près d’un sur cinq (19%) a dû renoncer à des soins en raison de la situation sanitaire.

  • Ce phénomène de renoncement aux soins touche notamment les aidants familiaux (28%), les personnes se sentant « à risque » (25%) et les 50-64 ans (23%).

Conséquences indirectes également mais prégnantes de la pandémie, plus des deux tiers des seniors interrogés (68%) ont noté des effets annexes de la crise sanitaire sur leur santé :

  • Une fatigue accrue (35%),
  • Un sentiment d’isolement (33%),
  • Des insomnies (32%)
  • Une prise de poids (31%),
  • Davantage de stress (31%)
  • De douleurs physiques (29%).

Un regard sur leur santé et un rapport vis-à-vis des professionnels de médecine bouleversé par le Covid

Du point de vue de la relation avec les professionnels de santé, la crise sanitaire a fait émerger un sentiment de solitude face aux inquiétudes éventuelles liées à l’épidémie pour près d’un senior sur deux (49%).

  • Ils sont également près de 4 sur 10 à avoir souffert d’un manque d’information de la part des professionnels de santé,
  • Et 39% disent avoir ressenti de la peur quand il fallait se rendre chez un professionnel de santé ou dans un établissement médical cause du Covid-19.

La crise sanitaire a engendré une forme de « déclic » en poussant 46% des seniors à se préoccuper davantage de leur santé, cela passant en premier lieu à leurs yeux par une attention à l’alimentation (35%) et la pratique d’une activité sportive régulière (26%). Ainsi, 58% des seniors déclarent avoir pratiqué une activité sportive régulière pendant la crise (dont 41% le faisaient déjà auparavant).

Post-crise sanitaire : Des seniors en bonne forme et épanouis malgré un sentiment de fragilité prononcé

Malgré un quotidien bouleversé depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, les seniors interrogés jugent leur état de santé plutôt bon dans l’ensemble. Ainsi, 68% des Français âgés de 50 ans et plus jugent positivement leur état de santé général. On observe en effet que le moral des seniors est plutôt au beau fixe : 77% estiment que leur santé mentale est bonne, dont 23% très bonne). C’est surtout du côté de la santé physique que la perception ressort plus mitigée (63% le considèrent comme bon, dont 10% comme très bon).

Malgré ces premiers constats plutôt encourageants et positifs, près de la moitié des seniors (48%) se considère comme étant « à risque » du fait de leur âge, de leur profession ou de certaines pathologies, notamment les plus âgés (65+ : 56%) et les hommes (53%).

La crise sanitaire, dans laquelle les seniors sont en première ligne, a pu rappeler avec force à de nombreux seniors pourtant actifs et en bonne santé les effets du temps qui passe, inexorablement.

Audition et vue : entre déni et défaut de prévention

Interrogés sur leur vue et leur ouïe, ils donnent une note de 6,9/10 à leurs capacités visuelles et une note de 7,5/10 à leurs capacités auditives, soit des niveaux satisfaisants. Spécifiquement concernant l’audition, la prévention semble bien présente à l’esprit de nombreux seniors, ainsi :

  • Plus de la moitié ayant déjà réalisé un bilan auditif (54%), un score qui s’élève au fil de l’âge qui avance.
  • Néanmoins, au-delà de la seule prévention, il est frappant de constater que la prise en charge est loin d’être automatique : un peu moins d’un tiers des seniors interrogés (30%) déclarent avoir des troubles de l’audition.
  • Mais parmi eux, un tiers seulement (33% des personnes ayant des troubles de l’audition) sont appareillés.

Les raisons principales de ce défaut de prise en charge sont multiples mais tiennent en premier lieu au déni de surdité.

  • Ainsi, le sentiment de ne pas avoir besoin de tels outils est important chez les seniors (50%, et même 62% chez les 75+),
  • Tout comme l’habitude des personnes malentendantes de gérer leurs problèmes sans appareil (34% au global et 43% chez les hommes),
  • Deux raisons qui président du même ressenti de pouvoir « faire sans » appareillage auditif.

Le coût des appareils est également mentionné et émerge en 3e position (29%, et 39% chez les retraités pauvres). Un frein que la réforme du 100% santé vient en partie palier, un bon point pour l’audition des seniors.

Claire Pernot, Directrice Marketing et Communication d’Audika, commente : « Les seniors ont été au centre de toutes les attentions pendant cette crise sanitaire. Cependant, depuis le premier confinement aucune étude n’était revenue en profondeur sur l’impact de la crise sur leur nouveau rapport à la santé. C’est pourquoi nous avons souhaité décrypter ce sujet. Les résultats sont riches d’enseignements. Je retiens tout particulièrement que la prévention est au cœur des préoccupations. Plus que jamais, ils ont conscience qu’être en bonne santé passe par un suivi médical régulier et de qualité et une bonne hygiène de vie. Un constat qui rejoint nos observations sur le terrain, les seniors représentent en effet 85% de notre clientèle. Cette étude vient renforcer nos messages autour de la prévention, de l'accompagnement et de la proximité avec nos clients. Et c’est d’autant plus important lorsque l’on sait qu’en matière de santé auditive la prévention est la clé pour combattre le premier frein à l’appareillage : le déni de surdité ! ».

Anne-Laure Marchal, Directrice de Clientèle du Pole Society de CSA Research, analyse : « Cette étude est riche d’enseignements sur le rapport des seniors à leur santé au quotidien et l’impact de la crise sanitaire du Covid19, qui a constitué une épreuve pour de nombreux seniors. Cette population n’est pas monolithe et la situation personnelle de chacun a eu un rôle majeur dans la manière dont ils ont pu vivre cette période. Si une majorité de seniors se sentent bien dans leur corps et leur mental, on observe des difficultés (anxiété, moral en berne) plus importantes vécues par les femmes ainsi que par les aidants familiaux. Cette crise semble également avoir impacté plus lourdement les seniors déjà fragilisés dans leur santé ou leur vie sociale et personnelle. »

Retrouver la synthèse de l’étude « Les seniors et leur santé après la crise sanitaire » ICI. Étude complète disponible sur demande auprès du service de presse.

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris