17 Mai 2021

L'entraînement auditif : outil de guidance pour une bonne observance

Par Amplifon
Amplifon reseau d audioprothesistes

L’entraînement auditif : un outil imposé par les contraintes du premier confinement

Lors du premier confinement de 2020, les patients ont eu un accès restreint à nos centres d’audition. Certains ne portaient alors leurs appareils que depuis quelques semaines ou quelques mois seulement. Ils se trouvaient en phase d’apprentissage de l’utilisation pratique de leur solution et aux débuts du processus de réhabilitation de leur audition. Ils avaient besoin d’un accompagnement de proximité, que le confinement entravait. Par ailleurs, en réduisant drastiquement les interactions sociales, le confinement a limité leurs opportunités d’exercer leur audition, en particulier leur compréhension, gageant la réussite de la rééducation auditive.

Dans ces conditions très particulières, deux questions fondamentales se sont posées aux audioprothésistes du réseau Amplifon :

  • Comment s’assurer que nos patients bénéficient de tous les ingrédients nécessaires à une utilisation optimale de leurs aides auditives ?
  • Comment guider une rééducation auditive dans un environnement sonore très appauvri par le confinement ?

Ces deux interrogations nous ont conduits à travailler à la création d’un outil d’accompagnement pratique à distance, basé sur deux piliers :

  • une partie « Conseils en période d’adaptation » récapitulant, sous forme de fiches conseils et de tutoriels, la manipulation et l’utilisation pratique des aides auditives ;
  • une partie « Entraînement auditif à domicile », proposant des exercices auditifs simples, à faire chez soi, sans équipement particulier.

Ces éléments d’accompagnement auditif ont été diffusés à nos patients par mail, ou remis par l’audioprothésiste en format papier lors des rendez-vous en centre, lorsqu’ils étaient possibles. Les exercices ont été conçus pour être réalisables par tous les patients. Ils ont été définis sur la base d’objectifs clairs et progressifs, afin que chacun puisse en comprendre le sens et l’intérêt, et sache l’intégrer dans une démarche globale de rééducation.

L’entraînement auditif : un formidable outil de guidance thérapeutique

Riches de l’expérience du premier confinement, nous avons décidé de pérenniser ces éléments d’accompagnement à distance. Ils ont ainsi été intégrés à l’application Amplifon, avec l’objectif de renforcer nos outils d’éducation prothétique et de guidance thérapeutique.

L’entraînement auditif est en effet un formidable moyen de faire prendre conscience au patient que l’appareillage auditif ne s’arrête pas à « l’équipement des oreilles ». Il ne s’agit pas seulement de technologie, ni même de réglages, mais d’un véritable processus global de réhabilitation, qui suppose un travail de rééducation.
L’entraînement auditif est l’incarnation de cette nécessité de réexercer son audition. Il permet d’illustrer aux yeux du patient la différence entre capacité à percevoir les sons et aptitude à traiter efficacement l’information sonore, en particulier pour restaurer la compréhension, notamment dans des environnements sonores complexes et bruyants.

De manière pragmatique, nous utilisons l’entraînement auditif comme un outil de guidance du patient qui permet à ce dernier de comprendre et d’intégrer tout ce que suppose la démarche d’appareillage. L’entraînement est, dès lors, bénéfique dès la phase d’adaptation. Il n’y a ici pas de prétention thérapeutique « directe », comme peut l’avoir la prise en charge orthophonique. L’objectif est de maximiser l’implication du patient, et son niveau d’observance. C’est à travers eux que nous recherchons une optimisation du résultat de l’appareillage pour le patient.

L’entraînement auditif à distance illustre également le fait que la prise en charge du patient ne s’arrête désormais plus aux portes du centre d’audition. Grâce à l’apport des outils de communication, et en particulier des dispositifs connectés, l’accompagnement du patient peut se poursuivre au-delà du centre, permettant ainsi d’ajuster les canaux, la fréquence et le contenu des échanges aux besoins du patient, pour un accompagnement extrêmement personnalisé.

L’entraînement auditif : un bénéfice thérapeutique qui reste à démontrer

Au-delà de son intérêt en termes de guidance thérapeutique, l’entraînement auditif pourrait apporter un bénéfice thérapeutique « additionnel » à l’appareillage auditif. L’idée sous-jacente est que l’entraînement permette au patient de mieux utiliser ses capacités auditives résiduelles. En exerçant son audition, il pourrait durablement améliorer son traitement des sons (discrimination, mémoire, attention…) et aider son cerveau à réapprendre à écouter, en particulier dans le bruit.

L’hypothèse est d’autant plus légitime que, chez l’adulte, la perte d’audition reste encore prise en charge tardivement, après une période significative de privation sensorielle.

Dans cette même optique, l’entraînement auditif pourrait être couplé à des exercices cognitifs, les liens entre audition et cognition n’étant plus à démontrer, en particulier en matière de compréhension et d’effort d’écoute.

Aujourd’hui, le niveau de preuve du bénéfice thérapeutique de l’entraînement auditif reste à démontrer. L’article de Gaeta et al. paru en janvier 2021 dans l’American Journal of Audiology analyse l’ensemble des études publiées sur le sujet et souligne plusieurs points nécessaires pour en améliorer le niveau de preuve : étude randomisée double aveugle, échantillon de taille significative, résultats mesurés sur une population représentative, évalués à partir d’outils validés et suivis sur le long terme.

Mesurer l’intérêt thérapeutique d’un entraînement auditif ou auditivo-cognitif associé à l’appareillage auditif serait une prochaine étape passionnante dans la définition d’outils pratiques de rééducation auditive. De tels outils, mis à portée de main par l’essor des dispositifs médicaux connectés, renforceraient la prise en charge du patient en phase de rééducation post-appareillage. Ils conforteraient ainsi l’audioprothésiste dans son rôle de « kiné de l’oreille » et permettraient d’améliorer encore notre capacité à répondre au premier besoin exprimé par nos patients : la compréhension en milieu bruyant.

Offres d'emploiby Audiorecrut

  • CDI à temps complet
  • 86 - Vienne, 79 - Deux-Sèvres, 64 - Pyrénées-Atlantiques, 47 - Lot-et-Garonne, 40 - Landes, 33 - Gironde, 24 - Dordogne, 23 - Creuse, 19 - Corrèze, 17 - Charente-Maritime, 16 - Charente, 87 - Haute-Vienne

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris