14 septembre 2020

La Covid brise la dynamique des ventes d’appareils

Le Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (Snitem) vient de publier les chiffres des ventes d'aides auditives au cours du deuxième trimestre 2020. Sans surprise, le dynamisme du secteur marque le pas du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Par Bruno Scala
(c) Cifotart AdobeStock

Ce n’est une surprise pour personne : les ventes d’aides auditives et d’implants cochléaires ont subi une chute vertigineuse lors du deuxième trimestre de l’année 2020.

Les ventes d’implants cochléaires ont ainsi baissé de 51,7 % entre le deuxième trimestre 2019 et le deuxième trimestre 2020, passant de 487 à 235 unités vendues. En cause : le confinement, évidemment, mais également le report des interventions.
En ce qui concerne les aides auditives, la baisse est moins impressionnante, mais néanmoins notable : - 34 % (156 606 unités contre 236 313 en 2019). Une diminution moindre, donc, par rapport aux implants cochléaires, qui peut s’expliquer par la continuité des soins que les audioprothésistes ont assuré au cours de cette période, même pendant le confinement, et par une forte reprise d’activité dès le déconfinement.

En cumulé avec le premier trimestre, 375 850 unités ont été vendues lors des six premiers mois de 2020, soit une baisse de 31 % par rapport à 2019 C’est évidemment la première fois que le marché de l’aide auditive connaît un tel épisode. L’année 2020 devrait donc se clôturer à la baisse, une situation qui n’était pas arrivée depuis 2009, selon les statistiques du Snitem.
Enfin, un peu moins de 14 % des aides auditives vendues au cours du premier semestre 2020 appartiennent à la classe I.

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris