Mesurer la qualité des fibres auditifs

L'actualité scientifique commentée par les spécialistes. Aujourd'hui : comment évaluer la santé des fibres du nerf auditif.

Par Bruno Scala
cellule ciliee interne nerf auditif ganglion spiral fibres

Des chercheurs américains proposent d'évaluer l’état des fibres auditives attachées aux cellules ciliées grâce aux po-tentiels d’action composés, à savoir le potentiel d’action global du nerf auditif généré par une impulsion électrique (ECAP)1. Pour cela, ils ont mesuré les ECAP chez 13 patients implantés cochléaires. Leurs analyses montrent que les ECAP enregistrés au niveau d’électrodes avec un faible seuil de détection – donc avec potentiellement des fibres en mauvais état – présentent des pentes plus fortes. Par ailleurs, les jeunes sujets affichent des ECAP avec des amplitudes plus fortes. Les ECAP peuvent donc donner une idée de la qualité de l’interface entre les électrodes et les fibres.

L'avis de Jérôme Bourien2

« Chez le sujet normo-entendant, le nombre de neurones auditifs diminue de façon progressive au cours de la vie avec une perte totale d’environ 30 à 40 %. Cette étude suggère un mécanisme similaire chez les patients sourds et bénéficiant d’une implantation cochléaire. Les neurones auditifs étant la cible de la stimulation électrique délivrée par l’implant cochléaire, les auteurs préconisent d’adapter le réglage des implants cochléaires en fonction de la densité de neurones résiduels. Par exemple, les patients qui disposent d’une densité de neurones plus importante pourraient bénéficier d'une configuration d'électrodes concentrées qui limite la propagation du courant électrique. »

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris