11 Octobre 2021

Mieux appréhender l’état d’esprit de nos patients : une nécessité pour une prise en charge plus efficace (Partie 1)

Mieux comprendre la psychologie des malentendants est une condition sine qua none pour les aider nos patients à franchir le cap de la réhabilitation auditive. Audio Académie s’est penché sur le sujet. Premiers éléments de réponse.

Par Jonathan Goldminc
audio academie

De plus en plus de témoignages laissent transparaître une opacité entre médecins [ou paramédicaux] et patients. Remise en question des diagnostics, non observance des traitements, auto-éducation et automédication sont autant d’exemples qui témoignent du changement d’attitude de certains patients vis-à-vis du corps médical. Les audioprothésistes ne font pas exception à la règle et doivent régulièrement faire face au à des a priori tenaces, ainsi qu’à la réticence de la plupart de leurs patients. Pour faciliter la communication et instaurer un climat de confiance avec ses patients, un professionnel de santé doit avant tout de comprendre l’état d’esprit dans lequel ils se trouvent. Se « connecter » à l’autre, comprendre ses attentes et ses besoins, adapter son plan de traitement et savoir l’expliquer sont devenus les qualités essentielles du professionnel de santé 2.0.

Des réactions variées, liées à des états psychologiques différents

Dans notre secteur d’activité, la réactivité de nos patients en matière de recours à l’appareillage est une problématique récurrente. Les chiffres montrent qu’en effet un patient attend en moyenne 7 ans avant de décider de consulter un professionnel de l’audition. À y regarder de plus près, la large fourchette des délais d’attente, variant de quelques mois à plus d’une décennie, nous fait immédiatement prendre conscience de la complexité et surtout de la diversité des profils psychologiques de nos patients. Leur hétérogénéité est encore un plus évidente lorsque l’on sait que plus de 45 % des patients agissent dans les deux premières années et que 21 % d’entre eux attendent plus de dix ans ! Ainsi, si nous devons nous adapter en permanence aux profils particuliers de nos patients, les répartir entre plusieurs grandes catégories nous permet d’orienter plus pertinemment notre prise en charge.

Graph

Des raisons diverses, à l’origine de la réticence de nos patients

[Le déni] - Si la perte d’audition survient bien souvent au moment de la retraite, alors que la vie est en proie à des chamboulements phénoménaux et que les cheveux blancs s’ajoutent à des problèmes de vue, l’ouïe peut n’être considérée que comme un détail. En cela, bien des personnes âgées vivent dans le déni et ne veulent pas voir que leur acuité auditive se dégrade. Ces personnes attendent en général le plus longtemps avant d’agir, craignant la stigmatisation ou d’être catégorisées comme « seniors ». La prise en charge de ces patients requiert une approche en douceur.

[La résignation] - Face au constat éprouvant d’une perte d’audition, certains patients peuvent simplement affirmer que c’est dans l’ordre des choses, que c’est une fatalité à laquelle on ne peut échapper. Toutefois, cette acceptation passive est un écueil, dans la mesure où la personne se résigne et s’isole. Elle ne peut plus faire ce qu’elle aimait, (« mais c’est comme ça »). Elle ne peut plus débattre, (« mais c’est comme ça »). « Il faut laisser la place aux générations futures ». Elle ne peut plus aller au cinéma qu’elle affectionne tant ? Tant pis, les mots-croisés se font au coin du feu… Malheureusement, les conséquences de cet état d’esprit peuvent être importantes. Chaque activité ou discussion devenant un effort, on en perd le goût et on s’isole. Et qui dit isolement suppose aussi montée de stress, dépression et déclin cognitif prématuré.

Mais plutôt que d’adapter son mode de vie aux changements physiques, il est essentiel de préserver ses sens grâce aux avancées technologiques, afin de vivre mieux plus longtemps. Le professionnel de santé a un rôle essentiel à jouer de sensibilisation et d’information. Comprendre l’état d’esprit et la psychologie de ses patients représente en tout état de cause la première étape d’une prise en charge réussie.

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris