ORL et audioprothésistes, ds démographies divergentes

Comme chaque année, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) a publié les données annuelles concernant la démographie des professionnels de santé. Voici en images les grands enseignements de ces statistiques.

Par Bruno Scala
chiffres graphes

Les audioprothésistes toujours plus nombreux, les ORL stables

On compte aujourd’hui 3 975 audioprothésistes en France. Depuis que le diplôme d’audioprothésiste existe, les effectifs n’ont cessé d’augmenter. Entre 2003 et 2019, soit 16 ans, ils ont même doublé, passant de 1 636 à 3 875. Dans le même temps, les effectifs de médecins ORL n’ont pas beaucoup évolué. Depuis 1999, ils stagnent autour de 3 000 professionnels. En janvier 2019, on comptait 3 026 ORL.

effectifs

Une population d’ORL de moins en moins adaptée aux besoins

Les données démographiques des professionnels de santé doivent être mises en perspective, en les comparant à la population française. Alors qu’en 1999, on comptait 4,81 ORL et 2,01 audioprothésistes pour 100 000 habitants, cette densité est aujourd’hui de 4,51 ORL et 5,78 audioprothésistes. Et la différence est encore plus flagrante lorsque l’on considère la population de plus de 60 ans. En 1999, on comptait 24 ORL pour 100 000 personnes âgées contre moins de 18 aujourd’hui. Le phénomène est inverse chez les audioprothésistes : ils étaient 10 pour 100 000 personnes âgées en 1999 contre près de 23 aujourd’hui.

densite

Un maillage territorial inégal

Qu’il s’agisse des audioprothésistes ou des ORL, la répartition sur le territoire national laisse transparaître une hétérogénéité. Ainsi, en métropole, la Creuse, l’Oise, la Meuse, les Ardennes et l’Eure comptent moins de 3 audioprothésistes pour 100 000 habitants ! La Creuse a la malheureuse particularité d’être l’un des départements les moins pourvus en ORL également : 1,7 pour 100 000 habitants. C’est encore pire en Lozère où cette densité chute à 1,32. La situation la plus préoccupante est en Outre-Mer : on compte moins d’un ORL pour 100 000 habitants en Guyane, 1,15 à Mayotte. Côté audioprothésistes, ces deux départements affichent une densité respective de 0,35 et 0,38… À l’inverse, Paris, l’Ariège, la Drôme, l’Hérault, la Savoie et la Corrèze sont très bien pourvues en audioprothésistes (densités supérieures à 9). Paris se place aussi au sommet du classement de la densité des ORL (14,6 !), suivie par l’Hérault, les Alpes-Maritimes, les Hautes-Alpes, les Bouches-du-Rhône…

cartoAudio

cartoORL

Les ORL sont majoritairement des hommes, tandis que la parité prévaut chez les audios

Chez les médecins ORL, on compte 2 201 hommes au 1er janvier 2019, sur 3 026 professionnels. Soit un ratio de 73 % environ. Néanmoins, la profession semble peu à peu tendre vers un équilibre hommes-femmes, car les tranches d’âges élevés sont majoritairement composées d’hommes (ils représentent 85 % des 55 ans et plus), tandis qu’on est à l’équilibre parmi les plus jeunes. Côté audioprothésistes, la parité est quasi parfaite (52 % d’hommes), et les femmes pourraient bientôt devenir majoritaires, car elles sont plus représentées chez les jeunes professionnels 60 % des moins de 30 ans, tandis que les hommes représentent 69 % des 60 ans et plus.

pyramideORL

pyramideAudio

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris