19 septembre 2020

Sonup fait le lien entre pharmaciens et audios

Une start-up montpelliéraine propose une application d'évaluation auditive destinée à générer du trafic vers les centres d'audioprothèse.

Sonup

Depuis le début du mois de septembre, la société Sonup propose ses services aux audioprothésistes, pharmaciens et opticiens. Son fonctionnement : fournir aux pharmaciens et opticiens une tablette et un casque afin qu’ils puissent évaluer l’audition de leurs clients. Si celle-ci s’avère défaillante, le patient est alors mis en contact avec Sonup qui lui propose une liste d’audioprothésistes, adhérant au service. « Notre but est de faire entrer les malentendants dans le parcours de soin », explique Maxime Balcon, audioprothésiste et titulaire du master de Montpellier, qui a fondé l’entreprise, aux côtés d’Antoine Lorenzi, Jean-Charles Ceccato et du Pr Frédéric Venail. Le test auditif consiste en une audiométrie tonale liminaire. L’évaluation est réalisée à 500, 1 000, 2 000 et 4 000 Hz. « Nous avons privilégié ce type de test plutôt que le digit-in-noise par exemple, qui détecte également des troubles non appareillables », justifie l’entrepreneur. Le casque est relié à la tablette en bluetooth et calibré à chaque utilisation. Une technologie antibruit est prévue prochainement.

Pour profiter de ce service, les opticiens et pharmaciens paient une adhésion, puis 25 € /mois. en échange, ils touchent 25 € si un patient se rend chez l’audioprothésiste suite à cette démarche et 75 € par appareil vendu. L’audioprothésiste, qui voit son flux de patients augmenter, rétrocède 15 à 25 % du chiffre d’affaires réalisé sur les patients envoyés par Sonup.

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris