Une notoriété bien assise

Les Assises d’ORL et d’audioprothèse rencontrent un succès croissant. Les raisons de cette réussite sont sans doute à chercher dans l’aspect très pratique de cet événement, qui répond aux problématiques du quotidien des professionnels de santé. C’est en tout cas l’avis du président du congrès, le Pr José Santini.

Par Bruno Scala
Assises ORL 2020 lettres entree
L’Acropolis de Nice a accueilli les Assises d’ORL et d’audioprothèse.

Chaque année, les Assises d’ORL accueillent un peu plus de congressistes. Pour cette 22e édition (la 8e pour les Assises d’audioprothèse qui se tenaient en même temps), qui s’est déroulée à Nice du 30 janvier au 1er février, la barre des 3 000 congressistes a largement été dépassée. Le Pr José Santini, qui dirige le comité d’organisation des Assises, évoque entre 3 500 et 3 700 congressistes, dont 2 200 ORL, environ 370 audioprothésistes et quelques dizaines d’orthophonistes. « C’est un succès », se félicite-t-il. Les conférences et ateliers ont fait salles combles, malgré les attraits de la Côte d’Azur en plein hiver. « Le taux de présence du vendredi est compris entre 80 et 85 %. Les salles étaient bien remplies, se satisfait le Pr Santini. Nous avons l’impression de bien saisir quels sont les sujets d’intérêts de chacun. »

La pratique avant tout

L’une des particularités des Assises de Nice est d’avoir orienté d’emblée les ateliers et conférences vers la pratique professionnelle. « Nous n’explorons pas les avancées scientifiques qui n’ont pas encore été validées ou ne sont pas encore entrées dans la pratique, car le programme est dédié aux praticiens, détaille l’ORL. Ce que veulent les congressistes, ce sont des choses qu’ils vont pouvoir utiliser au quotidien, pour rester dans le coup. Et ça, nous arrivons très bien à le faire. Ainsi nous proposons de nombreux ateliers, qui sont le reflet de la pratique des professionnels et de sa diversité. Chacun peut ainsi élaborer son programme. Nous attachons une grande importance au choix des orateurs, à la sélection des sujets et proposons une offre très large. C’est ce que demandent les praticiens. »

En 2021, nous allons élargir l’offre des Assises d’audioprothèse.

Pr José Santini

À ce sujet, les Assises d’audioprothèse, qui se déroulent essentiellement dans une grande salle de l’Acropolis, devraient prendre de l’ampleur dès l’an prochain. « Nous allons élargir notre proposition, confirme le Pr Santini, car nous étions saturés. Cette année, nous avons dû refuser l’inscription de certains audioprothésistes. L’an prochain, nous proposerons certainement deux sessions en parallèle. »

Des sessions orthophonie-ORL

Si les ORL et audioprothésistes ont leurs Assises à Nice, ce n’est plus le cas des orthophonistes. Néanmoins, cette année, des sessions conjointes ORL-orthophonie étaient proposées. « Ces ateliers couplés ont plutôt bien fonctionné, rapporte l’ORL niçois. Il sont toutefois destinés aux ORL, plutôt qu’aux orthophonistes. Une orthophoniste experte est en effet invitée à expliquer comment sa pratique peut rendre service à celle de l’ORL. L’objectif est que l’ORL comprenne tout ce que l’orthophonie peut lui apporter. Il y a quelques années, les orthophonistes avaient leurs assises, mais le positionnement était assez difficile à trouver. » En France, on compte en effet 22 000 orthophonistes environ, avec des spécialités très diverses, et il est donc difficile de cibler spécifiquement celles présentant un tropisme pour la surdité.

Offres d'emploiby Audiorecrut

Responsables Audioprothèse

Prévifrance Services Santé

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris