13 Juillet 2022

Unocam : le 100 % Santé a bien fait baisser le reste à charge

L’Unocam a publié le 2e volet de son baromètre 100 % Santé. Deux enseignements en sont tirés : cette réforme a bien fait réduire le reste à charge et les complémentaires en sont le principal financeur.

Par Bruno Scala
RAC diminution

La réforme du 100 % Santé atteint bien son objectif principal : le reste à charge des patients diminue, comme le montrent les chiffres du baromètre 100 % santé, publié par l’Unocam, le 5 juillet 2022. Entre 2019 et 2021, tous paniers confondus, il a diminué de 40 %, passant de 1 256 € à 754 € (par bénéficiaire, et non par aide auditive). Dans le même temps, la participation de la Sécurité sociale a augmenté de 36 % et celle des complémentaires de 21 %.

En moyenne, ces dernières financent 48 % des achats d’aides auditives (contre 27 % en 2019). Elles sont donc le principal financeur de ce poste. Notons néanmoins que le montant des cotisations des complémentaires a fortement augmenté en 2022 : de 3,4 % pour les mutuelles, notamment pour couvrir l’augmentation des remboursements due à la réforme du 100 % Santé, comme l’expliquait la Mutualité française dans un communiqué début 2022.

Sur le panier 100 % Santé, le baromètre apporte peu d’information étant donné que les contributions et prix sont fixés. En revanche, sur le panier libre, l’étude indique qu’en moyenne, en 2021, le reste à charge est de 584 € par aide auditive, sur un montant moyen de 1 451 €, soit une contribution de plus de 40 % des ménages. Les complémentaires contribuent grosso modo à la même hauteur : 595 € en moyenne, soit 41 %. Quant à la sécurité sociale, elle rembourse environ 19 % du montant d’une aide auditive de classe II.

barometreUnocam2022

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris