Vers un réglage automatique des aides auditives

L'actualité scientifique commentée par les spécialistes. Aujourd'hui : le réglage des aides auditives grâce à la reconnaissance automatique de la voix.

Par Bruno Scala
Dans la litterature scientifique d Audiologie Demain

Le réglage des aides auditives peut parfois être chronophage. Dans le but de faire gagner du temps aux audioprothésistes, des chercheurs français et anglais ont mis au point un algorithme permettant d’affiner ces préréglages – en l’occurrence CAM2 –, en utilisant la reconnaissance automatique de la parole1. Grâce à ce système, ils avaient déjà réussi à prédire l’intelligibilité dans le calme de personnes malentendantes. Là, ils ont ajouté un simulateur d’aides auditives dans la boucle. En fonction d’un audiogramme donné, le système analyse 625 réglages pertinents (variation de quelques décibels de gain pour différents points de fréquence) et identifie celui qui obtiendra la meilleure intelligibilité. Le système ne remplace pas l’audioprothésiste puisqu’il ne tient pas compte du confort notamment. Mais des améliorations sont déjà envisagées : augmenter le nombre de réglages testés pour chaque audiogramme ou encore prendre en compte les paramètres de compression.

L’avis de Christophe Micheyl2

« Cet article s’inscrit dans une longue lignée de recherches visant à automatiser le réglage des aides auditives. Les formules de réglages conçues par des chercheurs ou concepteurs d’aides auditives durant les 40 dernières années visent aussi à aider les audioprothésistes à atteindre rapidement cet objectif. L’originalité principale de ce travail plus récent est qu’il utilise un système de reconnaissance automatique de la parole connecté à un simulateur d’aide auditive, lui-même connecté à un simulateur du système auditif malentendant réglé à partir de l’audiogramme tonal. Les réglages calculés par ce système s’avèrent produire de meilleures performances d’intelligibilité de la parole et un meilleur confort d’écoute que ceux calculés avec un algorithme developpé à l’université de Cambridge, CAM2. On peut regretter ce dernier choix, dans la mesure où cette formule CAM2 est très peu utilisée en audioprothèse à ce jour. Il serait intéressant de comparer le nouveau système de réglage à la formule de réglage NAL-NL2, laquelle est la plus couramment utilisée en audioprothèse au niveau mondial, et explicitement conçue pour optimiser l’intelligibilité et le confort d’écoute. Si le nouveau système s’avère supérieur à NAL-NL2, cela constituera un pas important vers l’amélioration du réglage automatique des gains des aides auditives. »

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris