21 Novembre 2022

Appareillons nos cerveaux !

Par Ludivine Aubin-Karpinski & Bruno Scala

Une nouvelle étude, publiée en novembre 2022 dans The Lancet, vient confirmer les liens entre déficience auditive, déclin cognitif et atrophie cérébrale. Ces travaux suggèrent une fois de plus que la surdité serait la cause modifiable la plus importante de démence.

edito ocre
Ils font écho à notre récent dossier De la nécessité d’encadrer l’appareillage des malentendants en Ehpad et plaident pour un meilleur accès aux soins des personnes âgées résidant dans ces établissements. Cette population, particulièrement touchée par des troubles de l’audition, est pourtant aujourd’hui sous-appareillée, en partie parce qu’elle est majoritairement atteinte de troubles cognitifs parfois sévères et que, dans l’imaginaire collectif, « des aides auditives ne serviraient plus à rien »... Un « argument qu’il faut absolument battre en brèche », selon le Pr François Puisieux, chef du pôle de Gérontologie du CHU de Lille, qui insistait en introduction de notre dossier : « Souffrir de troubles cognitifs n’est assurément pas une contre-indication à l’utilisation d’aides auditives, mais bien un argument supplémentaire pour y recourir ». Forte de cette conviction, la Fondation pour l’audition a également fait d’un meilleur accès aux soins auditifs dans les Ehpad l’une des recommandations de son Livre blanc.

Ces liens entre perte d’audition et déclin cognitif, de nouveau mis en lumière dans l’étude du Lancet, ont motivé l’instauration du 100 % Santé en France et, de l’autre côté de l’Atlantique, l’autorisation de mise sur le marché d’aides auditives en vente libre. Et, s’ils devraient bientôt conduire à la mise en place d’une politique de repérage dès l’âge de 45-50 ans, ils sont encore peu exploités auprès du grand public, que ce soit au travers de campagnes d’information nationales ou sur le terrain par la filière auditive. Ils constituent pourtant le meilleur des arguments à avancer aux patients, car l’appareillage, en plus de réhabiliter leur audition, préserve leur cerveau.

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris