06 Janvier 2022

Le Pr Lionel Collet nommé président du nouveau Conseil national de la certification périodique

Par arrêté du 10 décembre 2021, le conseiller d’État Lionel Collet a été nommé président du Conseil national de la certification périodique, nouvelle instance destinée à définir la stratégie, le déploiement et la promotion de cette obligation pour les professionnels de santé dotés d’un ordre.

Lionel Collet1

C’est une étape importante vers la mise en place effective de la recertification des professionnels de santé. Un arrêté conjoint des ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur, en date du 10 décembre 2021 et paru le 17 décembre au Journal officiel, désigne le Pr Lionel Collet à la présidence du Conseil national de la certification périodique. Cette instance a été créée par l'ordonnance du 19 juillet 2021 relative à la certification périodique de certains professionnels de santé. Elle a pour mission « de définir la stratégie, le déploiement et la promotion de la certification périodique ». Celle-ci ne s'applique qu'aux sept professions dotées d’un ordre (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmières, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues).

Le Pr Lionel Collet rappelait il y a quelques mois, en introduction de notre dossier « De la formation continue à la recertification », que : « La grande conférence de la santé, en 2016, avait préconisé la mise en place de la recertification des professionnels de santé afin de garantir à tous les patients une même qualité et sécurité de prise en charge. (…) C’est ainsi que la loi du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé a autorisé le gouvernement à prendre par voie d’ordonnance les mesures nécessaires à la création d’une “procédure de certification indépendante de tout lien d'intérêt permettant, à échéances régulières au cours de la vie professionnelle, de garantir le maintien des compétences, la qualité des pratiques professionnelles, l'actualisation et le niveau des connaissances”. » Et d’ajouter : « Il s’agit d’un tournant majeur en termes de santé publique et qui aura aussi pour conséquence de différencier les professions à ordre, comme les médecins et celles sans ordre, telles les professions d’orthophoniste et d’audioprothésiste non assujetties à la recertification. »

Offres d'emploiby Audiorecrut

AUDIOPROTHESISTE H/F SUR NANTES

ALAIN AFFLELOU ACCOUSTICIEN

LABORATOIRE AUDIOLOGIE CLINIQUE

Laboratoire d'Audiologie Clinique

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris