06 Novembre 2022

L’IFHOH appelle à ne pas abandonner la boucle magnétique

La fédération internationale des personnes malentendantes (IFHOH) et le Bucodes SurdiFrance plaident pour le maintien de la boucle magnétique, tant que la technologie Auracast, portée par le Bluetooth SIG et l’Ehima, ne sera pas largement disponible et déployée avec succès.

Par Ludivine Aubin-Karpinski

(c)JuanCi Studio AdobeStock
La fédération internationale des personnes malentendantes (IFHOH), dont le Bucodes SurdiFrance est l’une des associations membres, s’inquiète de l’engouement suscité par Auracast, nouvelle technologie universelle sans fil lancée par le pôle d’intérêt commun Bluetooth (lire notre article Auracast, la nouvelle technologie Bluetooth pour la diffusion audio), et appellent les fabricants d’aides auditives et d’implants cochléaires comme les établissements recevant du public (ERP) à ne pas lâcher la proie pour l’ombre. Autrement dit, à ne pas abandonner « les systèmes mondialement utilisés et éprouvés de boucles magnétiques ainsi que les systèmes HF ou infra-rouge avec des colliers magnétiques » au profit d’un système dont les associations de malentendants reconnaissent les promesses mais qui n’est « pas encore accessible à 100 % des utilisateurs ».

En effet, l’IFHOH estime qu’Auracast permettra aux personnes malentendantes de mieux entendre « dans des lieux où leurs aides auditives et leurs implants cochléaires sont insuffisants et pourra offrir plusieurs fonctionnalités utiles et innovantes, telles que la possibilité de transmettre différentes langues, de l’audiodescription, une meilleure qualité de son et même une écoute stéréo ». Le Bucodes SurdiFrance indique même qu’il se « fera un plaisir de soutenir cette nouvelle technologie et d’en faire un succès ». Mais, en attendant qu’il « prouve ses promesses », les associations souhaitent le meilleur des deux mondes et demandent que « les appareils auditifs et les implants cochléaires permettent d’utiliser les deux systèmes : la boucle magnétique avec la position T et Auracast, jusqu'à ce que la plupart des utilisateurs malentendants sentent qu'ils puissent utiliser et avoir confiance en la nouvelle technologie Auracast ».

« Tout le monde se précipite vers une technologie qui ne sera disponible que dans 15 ans, commente Yann Griset, président du Bucodes SurdiFrance. Or, il est essentiel de répondre aux besoins immédiats en maintenant la boucle magnétique pour permettre aux personnes malentendantes de profiter d’une offre culturelle ou d’entreprendre des démarches administratives. Fabricants, ERP et audioprothésistes doivent être au rendez-vous. »

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris