29 mai 2020

L’Unsaf rejoint le CNA pour demander l’avancée du 100 % Santé

Pour pallier la baisse d'activité des audioprothésistes pendant le confinement et un retard de prise en charge des patients malentendants préjudiciable, l'Unsaf rejoint le CNA pour demander, entre autres mesures, l'anticipation de la réforme du 100 % Santé au 1er juillet 2020.

Par Bruno Scala
(c) Brad Pict AdobeStock

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, le CNA avait demandé l’avancée de la mise en œuvre complète du 100 % Santé (initialement prévue au 1er janvier 2021) au 1er juillet 2020. Le 29 mai, lors d’une conférence de presse, le président de l’Unsaf, Luis Godinho, s’est également prononcé en faveur de cette anticipation, à l’aune de la crise du Covid-19, jugeant qu’il fallait tout mettre en œuvre pour relancer l’activité des audioprothésistes, divisée au moins par 10 du fait du confinement, selon le président de l’Unsaf (d’autant que les audioprothésistes n’ont pas bénéficié d’aide de la sécurité sociale ; voir encadré). Dans ce contexte, Luis Godinho appelle à la mise en place de cinq mesures, destinées également à faciliter encore l’accès aux soins auditifs des patients malentendants, pour pallier un retard de prise en charge préjudiciable et éviter les dépenses liées à un risque de perte d’autonomie :

  • Un remboursement identique des complémentaires pour les classes I et II.
  • Une hausse du plafonnement des aides auditives de classe II pour les malentendants de moins de 20 ans (2 000 euros au lieu de 1 700). Une mesure qui ne demande pas un effort financier colossal, selon le président de l’Unsaf, car cette population représente moins de 3 % des remboursements.
  • Le tiers payant généralisé et simplifié pour les audioprothésistes.
  • La prolongation de l’autorisation de prescription des aides auditives pour les médecins généralistes.
  • L’avancée du 100 % Santé, « le plus tôt possible ».

Ces demandes seront aussi portées auprès de Nicole Notat, en charge de la coordination du Ségur de la santé. Dans ce cadre, Luis Godinho entend également demander la mise en place de bonnes pratiques, afin d’encadrer les actions notamment publicitaires et commerciales dans le secteur de l’audioprothèse.

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris