Primo-prescription : le ton monte entre les MG et les ORL

Nouvel épisode du dossier primo-prescription des médecins généralistes : ces derniers réagissent, dans un texte grinçant, aux prises de position récentes du CNP d’ORL.

Par la rédaction
gants boxe

Ça vire à l’aigre entre les médecins généralistes et les ORL sur la question de la primo-prescription de l’appareillage auditif. Dans un communiqué intitulé « Prescription d'appareillages auditifs : c'est une blague ? » publié le 10 janvier, le syndicat des médecins généralistes MG France tourne en dérision à la fois l’obligation qui leur est faite de se former en otologie médicale pour continuer à primo-prescrire des aides auditives et l’opposition des ORL à une énième dérogation de cette disposition de l’arrêté du 14 novembre 2018.

Tout le monde en prend pour son grade dans ce pamphlet qui brocarde à la fois le législateur qui « complique l'accès aux soins des patients âgés » et les ORL qui « peut-être s’ennuient », insinuant par là qu'ils n’auraient sans doute pas pu seuls assumer l’afflux de nouveaux patients généré par le 100 % Santé.

MG France regrette ainsi l’existence même de cette obligation de se former de manière « approfondie pour prescrire un appareillage auditif », qu’ils estiment « contraire aux recommandations internationales », et ironise sur le fait que la formation n’est « toujours pas au point ». À ce sujet, le CNP d’ORL devrait pouvoir apporter réponse puisqu’il vient de déposer sa formation en otologie médicale à l’ANDPC.

Offres d'emploiby Audiorecrut

LABORATOIRE AUDIOLOGIE CLINIQUE

Laboratoire d'Audiologie Clinique

AUDIOPROTHESISTE H/F SUR NANTES

ALAIN AFFLELOU ACCOUSTICIEN

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris