24 Novembre 2021

100 % Santé : une réforme appréciée mais une notoriété qui stagne

C’est au cours d’une conférence de presse tenue le mardi 23 novembre que le SDA a présenté la deuxième partie de son baromètre BVA sur la réforme du 100 % Santé. Cette seconde enquête complète la photographie qui avait été établie en février dernier avec quelques nouveautés.

Par Laura Huynh Quang
BVA
Odile Peixoto (BVA) et Luis Godinho, président du SDA, présentaient le Baromètre 100 % Santé.

Le SDA a dévoilé mardi 23 novembre 2021 au cours d’une conférence de presse une enquête BVA « Le baromètre du 100 % Santé », qui fait suite à un précédent volet publié en février dernier. Cette étude a été réalisée du 15 octobre au 1er novembre 2021 sur un échantillon de 6 000 Français de 18 ans et plus.

Une réforme appréciée

La réforme du 100 % Santé est toujours perçue comme positive – 84 % des Français la considèrent comme une bonne, voire une très bonne réforme – malgré un léger tassement en près d’un an. La notoriété, quant à elle, stagne. Néanmoins, on peut se réjouir que 64 % des personnes de plus de 50 ans et 66 % des personnes ayant des troubles auditifs disent en avoir entendu parler. Sur l’ensemble des Français sondés, 52 % ont connaissance de la réforme, un résultat similaire à celui du sondage de février.

Ils sont 45 % à déclarer avoir pris connaissance de la réforme grâce à la publicité au sens large (c’est-à-dire la communication), 32 % par l’Assurance maladie et 26 % par un professionnel de santé.

Côté complémentaires santé, neuf Français sur dix jugent que celles-ci devraient aligner le remboursement des appareils de classe II sur celui des produits 100 % Santé.

Capture d ecran 2021 11 23 174358

La moitié des Français concernés par les troubles de l’audition

Suite à ce sondage, BVA estime que la population équipée en aides auditives culmine désormais à 2 750 000 personnes (soit une augmentation de 7,7 % en 2021). L’objectif annoncé de la réforme serait ainsi quasi rempli, puisque cela correspond à près la moitié des personnes malentendantes équipées. L’enquête révèle par ailleurs qu'un peu plus d’un Français sur deux sont concernés par les troubles auditifs, pour eux ou pour leurs proches (53 %).

Luis Godinho a aussi rappelé que le déclin auditif entraînait de surcroît une augmentation de risques de perte d’autonomie, de chutes et de dépression : « Ces troubles associés à la perte d’audition sont souvent déniés par ceux qui en souffrent ».

Capture d ecran 2021 11 23 174726

Rappel à l’ordre

La présentation de ce second baromètre BVA a été l’occasion pour le SDA d'insister une nouvelle fois sur les effets d’aubaine suscités par la réforme et a appelé à la « vigilance quant aux bonnes pratiques des professionnels de santé concernant le 100 % santé, particulièrement autour de la publicité “agressive” qui nuit à la bonne compréhension de la réforme par les usagers ». Une mise en garde relayée, le 23 novembre 2021, par la Fnéa. Luis Godinho a enfin réitéré les quatre propositions du syndicat pour « protéger les malentendants et à les accompagner par des professionnels soucieux de la qualité et de la sécurité des soins », formulées dans son communiqué du 9 novembre 2021.

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris