L’étau se resserre sur TMC1 et TMC2

L'actualité scientifique commentée par les spécialistes. Aujourd'hui : une nouvelle preuve que TMC1 et TMC2 composent les canaux de mécanotransduction.

Par Bruno Scala
laboratoire chercheuses microscope

Il est connu que les protéines TMC1 et TMC2 sont impliquées dans la mécanotransduction. On les suspecte de former le canal ionique situé au sommet des cel-lules ciliées, en charge de ce phénomène. Une équipe sino-japonaise a apporté de nouveaux éléments1, en utilisant la protéine TMC1, issue d’une tortue verte, et la protéine TMC2, issue d’une perruche. In vitro, ces protéines étaient capables de s’intégrer à la membrane d’une vésicule de lipide (liposome), en formant un canal ionique. De plus, en exerçant des pressions sur la membrane de ces liposomes, les chercheurs ont observé que les protéines ainsi exprimées, répondaient à ce type de stimulus mécanique.

L'avis de Gwenaëlle Géléoc2

« Les chercheurs sont parvenus à exprimer des orthologues des protéines TMC1 et TMC2 dans une membrane, ce qui jusqu’à présent n’avait pas été possible. De ce fait, Jia et al. ont pu déterminer les proprié-tés biophysiques de TMC1 et TMC2 et, en particulier, démontrer que ces protéines sont bien mécano-sensitives dans ce contexte où elles ne sont pas coexprimées avec d’autres protéines. En effet, d’autres protéines exprimées dans les cellules ciliées interagissent avec TMC1 et TMC2 et il a été suggéré qu'elles formeraient une partie du canal mécanosensible des cellules de l’oreille interne. Les travaux de Jia et al. en renforcent d'autres, antérieurs, suggèrant que TMC1 et TMC2 forment, en fait, le cœur de ce canal3. »

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris