23 Mars 2021

Unanimes et Bucodes SurdiFrance dénoncent l’exclusion d’une partie des sourds et malentendants du 100 % Santé

Deux fédérations d’associations de sourds et malentendants, Unanimes et Bucodes SurdiFrance, souhaitent mettre en lumière l’impossibilité pour certains patients de profiter de l’offre du 100 % Santé. Elles espèrent ainsi sensibiliser le gouvernement à l’importance d’un remboursement des appareils de classe II aligné au minimum sur celui des appareils de classe I.

Par Laura Huynh Quang
unanimes

Les associations de sourds et malentendants ne veulent pas de laissés-pour-compte. Dans un communiqué commun paru le 22 mars 2021, Unanimes (l’Union des associations nationales pour l'inclusion des malentendants et des sourds) et Bucodes SurdiFrance avertissent les pouvoirs publics de l’exclusion des personnes souffrant d’une surdité sévère ou profonde et des enfants de la réforme du 100 % Santé. Les deux fédérations militent pour que « des appareils de classe II remboursés au minimum comme les appareils de classe I ». Unanimes et le Bucodes souhaitent ainsi « alerter les pouvoirs publics sur la réalité pour les personnes présentant une surdité sévère ou profonde et les enfants ».

En effet, les enfants sourds ou malentendants et les personnes souffrant d’une perte auditive importante (soit 2 millions de personnes) nécessitent d’être équipés avec des appareils de classe II, ceux de classe I n’étant pas suffisants pour la réhabilitation de leurs troubles auditifs.

Pour Unanimes et Bucodes SurdiFrance, proposer un remboursement des appareils de classe II pour ces patients est « indispensable » : « Les appareils de classe II permettent d’accéder à des programmes essentiels pour améliorer l’écoute » et leur offrir la possibilité de pouvoir mener une vie professionnelle ou scolaire convenable. « Nous souhaitons garantir à chacun de pouvoir acquérir un appareillage répondant à ses besoins, notamment en termes de communication et d'accessibilité, sans reste à charge conséquent », soulignent encore les fédérations.

Le SDA, qui milite en faveur d’un meilleur remboursement des classes II, soutient les revendications d’Unanimes et de Bucodes SurdiFrance, ces dernières étant représentatives des souhaits des patients. Position également partagée par le Synea (à ce sujet lire notre article 100 % Santé : deux classes, deux vitesses ?).

Tout comme l’a dernièrement montré le sondage BVA-SDA, les deux fédérations constatent également une mauvaise connaissance du 100 % Santé de la part des professionnels et plaident pour « une meilleure information autour de cette réforme ».

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris