18 Novembre 2021

Science et inclusion récompensées par la Fondation pour l’audition

Au cours de sa soirée annuelle qui s’est déroulée le 17 novembre, la Fondation pour l’audition a remis trois prix. Son grand prix scientifique et, pour la première fois, deux prix sociétaux : « Inclusion surdité » et « Innovations surdité ».

Par Bruno Scala
trophees

Ce n’est pas un prix qu’a remis la Fondation pour l’audition lors de sa soirée annuelle du 17 novembre, mais trois ! En effet, cette année, elle ne s’est pas contentée de récompenser la science. L’inclusion, sa deuxième mission, a également été mise à l’honneur. La Fondation a donc remis son Grand prix scientifique, ainsi que deux « prix sociétaux », l’un distinguant une initiative, l’autre une technologie. C’est la première fois que ces deux derniers étaient attribués, le dispositif ayant été lancé l’an dernier par la Fondation.

Un air de neuroscience

C’est le chercheur canadien Robert Zatorre (université McGill, Montréal) qui a reçu, en mains propres, le Grand prix scientifique (dotation de 100 000 €), remis par Françoise Bettencourt-Meyers et la Pr Karen Avraham, présidente du Comité scientifique de la Fondation pour l'audition. Le neuroscientifique signe une carrière majeure sur le thème de la perception de la musique par notre cerveau auditif. Il a notamment réalisé une découverte clé au début des années 1990 : le cerveau ne traite pas de la même manière les signaux de parole et de musique. Ni au même endroit : les aires auditives gauche sont spécialisées dans le traitement de la parole, tandis que celles de droite s’occupent de la musique. et pour cause : des travaux récents ont en effet montré qu’à gauche, le cerveau est capable d’analyser des modulations rapides du son, permettant le décodage des phonèmes, alors qu’à droite, le cerveau peut analyser plus finement les fréquences sonores (lire l'article Musique et langage traités différemment paru dans Audiologie Demain #5-6). « Ce prix est une reconnaissance de notre champ de recherche, les neurosciences cognitives, s'est réjoui le chercheur canadien lors de la cérémonie de remise des prix : le fait qu'il faut à la fois l'oreille et tout le système nerveux pour vraiment comprendre notre environnement sonore. »

bettencourt meyers zatorre avraham
Françoise Bettencourt Meyers et la Pr Karen Avrahm, présidente du comité scientifique de la Fondation pour l'audition, ont remis le Grand Prix scientifique au Pr Robert Zatorre, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée le 17 novembre à La Scala (Paris).

Ces travaux ont une portée clinique – et c’est une condition sine qua none pour séduire le jury du prix. mieux comprendre comment le cerveau traite les sons doit aider à améliorer les stratégies de codage des implants cochléaires, surtout dans le domaine musical où des progrès restent à réaliser. « Ces travaux sont également importants dans le cadre de la rééducation orthophonique, mais aussi pour d’autres pathologies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson, ajoute Marie-Josée Duran, directrice du Pôle recherche à la fondation. Un dernier aspect a convaincu le jury : la transmission du savoir, auprès du grand public mais également auprès des jeunes chercheurs qui composent son équipe, est primordiale aux yeux du Pr Zatorre. »

Prix inclusion : une première

« Quoi de mieux que de remettre des prix concernant l'inclusion en cette 25e semaine de l'emploi des personnes handicapées ? », a salué Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre en charge des personnes handicapées, avant de remettre l'un des deux prix sociétaux. Deux entreprises ont été récompensées. Dans la catégorie « Inclusion surdités », c’est Fnac-Darty qui a remporté les suffrages du jury. L’entreprise a confié des postes en lien avec les clients, où la communication est clé, à des personnes sourdes ou malentendantes, après les avoir formées. « En récompensant cette initiative, nous souhaitons que d’autres magasins s’en inspirent, projette Agathe Coustaux, directrice de la communication de la FPA. D’ailleurs, la dotation de 20 000 € servira à en faire parler, notamment grâce à la réalisation d’un petit film pour valoriser le dispositif, afin qu’il soit reproduit. »

Meyers Cluzel Fnac Darty
Jean-Pierre Meyers et Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre en charge des personnes handicapées, ont remis le prix « Inclusion surdités » à Fnac-Darty.

C’est la Macif qui s’est vu attribuer un prix dans la catégorie « Innovation surdité ». en partenariat avec David Ohana et sa startup Keia, elle va intégrer à son site Internet un avatar 3D qui traduit l’ensemble des textes en langue des signes (LSF). « Toutes les prestations seront ainsi disponibles en LSF, commente Agathe Coustaux. Le projet est réalisé en collaboration avec les personnes concernées et tient compte de toutes les richesses de cette langue. » Là encore, la dotation sera dédiée au développement de l’innovation. Ces nouveaux prix ont connu un franc succès avec plus de 70 candidatures. Ils seront donc renouvelés l’an prochain, mais dans un format différent : une seule catégorie mais trois lauréats, or, argent et bronze.

MAcif meyers
Jean-Pierre Meyers a remis le prix « Innovation surdités » à la Macif.

Offres d'emploiby Audiorecrut

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris