Julien Nizard, formateur régional chez Starkey

C'est une voie peu connue pour les audioprothésistes diplômés : une poignée d'entre eux a fait le choix de passer « de l'autre côté du miroir » et œuvre chez les fabricants, à l'interface entre le terrain et l'industrie. A la rencontre de Julien Nizard, formateur régional chez Starkey France.

Propos recueillis par Ludivine Aubin-Karpinski
(c) zenzen AdobeStock

Audiologie Demain : Pourquoi avoir fait le choix de l'industrie ?

Julien Nizard : Après une dizaine d’années d’expérience en centre auditif, je ressentais le besoin d’exercer ma profession différemment. Je ne m’intéressais pas vraiment à l’industrie, car les places d’audioprothésistes chez les fabricants sont rarissimes. Mais, fin 2018, l’opportunité de rejoindre Starkey France en tant que formateur régional s’est présentée. Je travaillais déjà depuis plusieurs années avec Starkey, en tant que client, et j’entretenais de bons rapports avec toute l’équipe que je considérais comme la plus bienveillante du secteur. Les valeurs de Starkey, qui, en tant que fabricant indépendant, privé, non coté en bourse, peut se permettre de réinvestir massivement en recherche et développement, résonnent fortement en moi.

Je connaissais également la qualité des produits et les missions qui m’étaient proposées me séduisaient particulièrement : il y avait un véritable projet de formation et de support audiologique pour les clients audioprothésistes, afin de remettre la technologie et la maîtrise des produits au cœur des relations entre le fabricant et les audioprothésistes, dans un contexte de forte innovation technologique avec l’arrivée de Livio AI.

Donc, parce que je me questionnais sur l’avenir de ma profession, parce que l’opportunité s’est présentée, et parce que c’était Starkey, j’ai fait ce choix de l’industrie !

Remettre la technologie et la maîtrise des produits au cœur des relations entre le fabricant et les audioprothésistes.

Audiologie Demain : Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Julien Nizard : Je trouve intéressant le fait de parler au quotidien à des professionnels du secteur. Le discours est forcément différent, bien plus axé sur l’audiologie et la technologie, les deux facettes qui me plaisent le plus dans la profession d’audioprothésiste.

Le fait d’appartenir à une équipe est également très stimulant. L’équipe formation et l’équipe commerciale jouent collectif afin de parvenir au même objectif commun, la réussite de Starkey France.

La difficulté principale réside dans l’organisation de la vie quotidienne. Je suis amené à me déplacer énormément, car je m’occupe d’un secteur couvrant l’Île-de-France, tout le Nord de la France et une partie de la Belgique, et j’ai deux jeunes enfants à la maison. La volonté et l’énergie de mon épouse sont donc fondamentales pour me permettre d’exercer mes nouvelles fonctions dans des conditions optimales !

Audiologie Demain : Comment jugez-vous l'évolution de l'audioprothèse aujourd'hui ? Que peut-on attendre comme innovation dans les années qui viennent ?

Julien Nizard : Le secteur de l’audioprothèse est fascinant. Il doit sans cesse s’adapter, car il est en révolution permanente.

D’abord technologique. L’arrivée du numérique, bien sûr, la miniaturisation et l’évolution du traitement du signal font qu’on appareille beaucoup mieux aujourd’hui que lorsque j’ai commencé à exercer l’audioprothèse. Et je ne suis pas si vieux !

Et cela ne ralentit pas, bien au contraire : la connectivité, la téléaudiologie, l’intégration de capteurs inertiels et, bien sûr, l’intelligence artificielle sont autant de domaines dans lesquels les fabricants rivalisent, à coups de brevets et de partenariats extérieurs. L’arrivée de Livio AI chez Starkey en est la parfaite illustration. C’est donc très excitant de vivre cette innovation technologique, qui n’est pas prête de s’arrêter.

Puis, nous vivons depuis plusieurs années une révolution de marché à l’échelle nationale, avec deux tendances fortes. Il y a d’abord un phénomène de verticalisation, avec des fabricants qui s’engagent dans la distribution. Sans remettre en cause le fondamental libre choix de l’audioprothésiste à court terme, c’est un enjeu à surveiller de près. Puis, bien sûr, l’arrivée sur le marché d’enseignes proposant un prix plus accessible. La qualité de service et de suivi prothétique sont des facteurs essentiels pour atteindre un niveau élevé de satisfaction patient, telle qu’on le connaît en France. Il est crucial de la maintenir.

Cette « révolution permanente » connaît un nouveau chapitre, avec l’apparition de la réforme 100 % santé. Cela va être très intéressant de suivre l’évolution du secteur de l’audioprothèse ces prochaines années, car de nombreux défis se posent, et de nouveaux usages vont apparaître !

Offres d'emploiby Audiorecrut

LABORATOIRE AUDIOLOGIE CLINIQUE

Laboratoire d'Audiologie Clinique

AUDIOPROTHESISTE H/F SUR NANTES

ALAIN AFFLELOU ACCOUSTICIEN

Toutes les offres d'emploi

Newsletter

Newsletter

La newsletter Audiologie Demain,

le plus sûr moyen de ne jamais rater les infos essentielles de votre secteur...

Je m'inscris